Seul ou accompagné par la guitare de Daniel Fernandez, Sidi aiguise, entre slam et poésie, son regard sur la vie, scrute les détails, les sourires, les brisures, les liens, cherche la magie, et sublime les joies et tourments de l’existence dans des textes qui donnent à rêver, transportent et touchent juste, en ne laissant jamais indifférent, parce qu’ils sont sincères et qu’ils jaillissent du cœur.

En 2005, Sidi forme le groupe iltika et un premier album -“la rencontre”- sort en 2007, qui permet au groupe de se roder sur de nombreuses dates et de fédérer un public qui va lui rester très fidèle. iltika se réinvente en 2012, avec l’arrivée du quatuor à cordes Hyperion. Conservant son état d’esprit d’ouverture et d’exigence, le groupe affirme et mûrit un style qui lui est propre, oscillant sans cesse entre hip-hop et musiques nouvelles, à la croisée des genres. Sidi y incarne le double rôle de MC et de conteur, avec un aplomb évident et une présence scénique unique.

Chez iltika, c’est chacun son vécu et chacun ses goûts, chacun son parcours et chacun ses envies. Et c’est dans la rencontre et le partage que naît chaque chanson. C’est donc après mûre concertation qu’ils ont choisi le titre de leur deuxième opus -“Hybride”-, titre qui définit également leur état d’esprit.

Par ailleurs, et dans le même esprit, Sidi et ses amis proposent depuis de nombreuses années des ateliers (écriture, slam, mise en musique, beatbox…), en lycée, maison de quartier, centre social, école de musique et prison.